remboursement serrurier
Définition de pêne de serrure
1 mai 2021

Qu’est-ce qu’une serrure à larder ?

La serrure est le système de verrouillage qui sécurise l’entrée d’une pièce. Elle se décline en plusieurs modèles dont la serrure à larder. Découvrez les caractéristiques, le mode de fonctionnement et les différents modèles de ce bijou des serruriers.

Les caractéristiques d’une serrure à larder

Une serrure à larder est un système de fermeture que l’on insère dans la mortaise ou l’entaille de l’épaisseur d’une porte. Elle est généralement composée :

  • d’un coffre,
  • d’un demi-tour ou d’un pêne dormant,
  • d’une têtière,
  • d’un cylindre,
  • d’un fouillot,
  • d’une gâche (élément qui se fixe contre le dormant de la porte).

Pour qu’une porte puisse supporter cet ensemble, elle doit être suffisamment épaisse. L’une des raisons pour lesquelles les serrures à larder sont appréciées est qu’elles garantissent un niveau de sécurité élevée. Ce système de verrouillage peut en effet être équipé de plusieurs points de fermeture. Par ailleurs, le fait que leur boîtier soit encastré les rend difficiles à crocheter. Enfin, ce sont des serrures qui peuvent être installées sur tout type de menuiseries (porte et fenêtre), quel que soit le matériau : bois, PVC, métal.

Concernant le mécanisme de fonctionnement de ces serrures, il est relativement simple. Lorsque vous entrez la clé dans le système, celle-ci presse les goupilles pour leur permettre de s’aligner. Cet alignement fait ensuite tourner le cylindre, ce qui active le pêne qui se retire de la gâche ou s’y insère. La porte ou la fenêtre s’ouvrira ou se fermera alors selon le cas.

Quels sont les différents types de serrures à larder ?

Selon le niveau de sécurité recherché pour vos locaux, il existe trois grandes catégories de serrures à larder. Premièrement, il y a les serrures à larder monopoint qui comportent un seul pêne, c’est-à-dire un point de verrouillage. Ce sont des systèmes de fermeture basiques que l’on retrouve sur la majorité des portes intérieures. Généralement testées et éprouvées en laboratoire, elles sont disponibles dans différents matériaux, dont le laiton, l’inox, etc. Deuxièmement, il y a les serrures à larder multipoints (3 et 5 points). Celles-ci offrent un niveau de sécurité accru. Elles ont généralement des particularités qui les rendent difficiles, voire impossibles à forcer :

  • goupilles anti-sciage,
  • système anti-recul de pêne,
  • dispositif de condamnation de gorge.

Ce sont ces serrures qui sont recommandées pour les portes d’entrée. Enfin, la serrure à larder axe 50 est un dispositif dont l’axe mesure 50 mm. Elle est facile d’utilisation et convient aux locaux à usage intensif comme les administrations, les écoles et les hôpitaux. Ce type de serrure s’utilise aussi pour les logements collectifs en raison de sa grande résistance.

Changement d’une ancienne serrure à larder : comment s’y prendre?

Pour changer une serrure à larder, il est important que le nouveau dispositif soit identique à l’ancien. Pour cela, vous devez d’abord déterminer la forme du pêne qui était en place. Les distances entre les différents points, les mesures de l’axe, l’entraxe et la largeur de la têtière doivent également être prises en compte. Les serrures à larder sont donc fiables et très esthétiques. C’est la raison pour laquelle elles font partie des systèmes de fermeture les plus répandus actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button