Les serrures intelligentes
9 juin 2017

Affichage des prix sur internet en serrurerie

La loi oblige les serruriers à afficher leurs prix sur Internet

Depuis le 1er avril 2017, les serruriers et autres artisans sont tenus d’afficher leur prix sur Internet. Une mesure prise par la DGCCRF avec pour objectif principal, la protection des consommateurs contre les artisans peu scrupuleux cherchant à profiter des clients et de la faiblesse de certains.

Les événements antécédents à la loi sur l’affichage des prix

Au cours de l’année 2016 seule, 9000 plaintes ont été enregistrées par les employés de la DGCCRF, émanant de consommateurs qui dénoncent certains artisans, dont les serruriers mais également les peintres, les électriciens, les plombiers entre autres, quant à certaines pratiques douteuses. Il s’agit notamment de prix jugés excessifs pour des interventions d’urgence de la part des artisans. À titre de comparaison, les plaintes relatives aux artisans en question sont trois fois plus élevées que les plaintes visant les garagistes. C’est du moins ce qu’annonce Vincent Designiolle, directeur de cabinet de la DGCCRF, qui met en avant la mesure d’obligation d’afficher les prix comme un moyen de venir à bout des problèmes rencontrés par les consommateurs.

Les opportunités des artisans d’être appelés en urgence ne manquent pas. Des clés perdues, une porte claquée ne pouvant s’ouvrir de l’extérieur alors que les clés sont restées à l’intérieur, un jet d’eau incontrôlable… la panique s’installe et le plombier le serrurier intervient en urgence à toute heure du jour de la nuit. Dans un état de panique, le client est nécessairement en situation de faiblesse, et certains artisans en profitent pour abuser de cette situation. Il faut savoir que, dans le cas de travaux à domicile, il n’existe pas de tarif listé. Bien entendu, cela conduit les artisans à jouer la surenchère et à facturer leurs clients comme ils l’entendent, quitte à ne voir ces derniers qu’une seule fois et à les décevoir.

La mesure prise par la DGCCRF le 1er avril 2017 vise à mettre fin à cette situation qui devient, dans certains endroits, incontrôlable.

La transparence avant tout

Pour le gouvernement, il s’agit de faire connaître les règles par les consommateurs comme par les artisans. L’arrêté du 1er avril 2017 concerne essentiellement les artisans comme les serruriers, les plombiers, les peintres… ces derniers ont pour obligation d’afficher leurs tarifs sur leur site Internet, en donnant des indications précises quant aux conditions tarifaires de main-d’œuvre, notamment le taux horaire facturé ou non sur le devis et le coût éventuel du déplacement.

En outre, le tarif affiché sur le site Internet de l’artisan doit être le même que le prix annoncé au moment du dépannage.

Cette mesure est intéressante, car elle permettra de remettre en place la légitimité de nombreux artisans et d’évincer ceux qui profitent de la non réglementation qui a permis à tout un chacun d’établir ses propres règles jusqu’au 1er avril 2017.

Il faut rester néanmoins vigilant !

L’affichage des prix sur Internet n’est pas la panacée et les artisans ont conscience que des personnes peu scrupuleuses puissent s’annoncer comme serrurier, plombier ou peintre sans même l’être. Des inquiétudes auxquelles la DGCCRF est sensible, invitant les consommateurs à faire preuve de vigilance. Il convient donc de s’assurer de la véracité des diplômes du professionnel avant d’y faire appel. À ce titre, des outils sont disponibles sur Internet et mieux vaut prendre quelques instants supplémentaires, même dans l’urgence, plutôt que d’appeler le premier venu.

Lors d’une intervention, il convient également de conserver certaines preuves de pièces pouvant être défectueuses en cas de confrontation ultérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *