Comment ne plus perdre ses clefs ?
30 novembre 2017
Effraction sur votre serrure. Que faire ?
15 décembre 2017

Comment devenir serrurier ?


Sommaire

  1. Comment devenir serrurier?
  2. Quelles sont les études pour devenir serrurier ? 
  3. En quoi consiste le métier de serrurier ?
  4. Focus sur le métier de serrurier – métallier 
  5. Comment devenir serrurier dépanneur ? 
  6. Est-il possible de devenir serrurier sans diplôme ? 
  7. Combien gagne un serrurier ? 

 

Comment devenir serrurier  ? 

 

Bricoleur et / ou entrepreneur dans l’âme, vous souhaitez vous orienter vers le métier de serrurier – métallier pour faire valoir vos compétences ainsi que votre sens du contact. Le métier de serrurier présente un spectre relativement large de possibilités, de perfectionnements et de spécialisations possibles. Il fait appel à des compétences vastes et permet de s’orienter vers un domaine particulier comme le dépannage en serrurerie auprès de particuliers et de professionnels, par exemple. 

Le métier de serrurier nécessite une certification reconnue passant par un diplôme de serrurier de deux ans, un CAP serrurier – métallier ou encore un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques. En tant que serrurier débutant salarié, vous pouvez escompter aux alentours de 1400 € bruts mensuels. Si vous souhaitez démarrer votre propre entreprise de serrurerie, c’est votre chiffre d’affaire qui fera fluctuer votre rémunération. En outre, pour devenir entrepreneur en serrurerie, donc artisan, il est impératif de passer par le Stage de Préparation à l’Installation et d’être immatriculé à la chambre des métiers. 

 

Quelles sont les études pour devenir serrurier ? 

Si vous envisagez de devenir serrurier, deux options se présentent à vous :  

Un CAP serrurier – métallier 

Un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques 

 

La durée des études pour les diplômes ci-dessus est de deux ans chacun. Le CAP serrurier – métallier conduit au métier de serrurier mais également à celui de soudeur, de charpentier métallique ou encore de machiniste constructeur ou plateau. Les métiers envisageables après un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques permet, bien évidemment, de prétendre à devenir serrurier mais également d’œuvrer dans de multiples professions connexes. 

Une fois le bac professionnel obtenu, la poursuite d’études après le CAP et le BEP peut se faire par l’obtention d’un BTS constructions métalliques, conférant aux étudiants un diplôme de niveau bac+2. Par la suite, des spécialisations sont envisageables, dont la serrurerie, la ferronnerie d’art… 

 

En quoi consiste le métier de serrurier ? 

Un serrurier est amené à manier le métal ainsi que les constructions métalliques. Les personnes qui se lancent dans le métier de serrurier réalisent bien vite qu’il présente une large palette d’activités, que l’on commence en tant que salarié dans une entreprise de serrurerie ou à son propre compte. Il existe une troisième catégorie de serrurier : le serrurier dépanneur, spécialisé dans le façonnage de clés et la sécurité. 

 

Focus sur le métier de serrurier métallier 

Comme son nom l’indique, la base du métier de serrurier – métallier repose sur la transformation du métal. Bien plus que le façonnage de clés, le serrurier – métallier est amené à œuvrer pour des particuliers comme pour des entreprises, travaillant sur des chantiers sur des supports métalliques divers et variés comme les balcons, les vérandas ou encore les rampes d’escalier, par exemple. 

Lorsqu’un serrurier – métallier est appelé à intervenir sur un chantier, c’est souvent en collaboration avec le charpentier métallique qu’il travaille afin de donner forme à tout type de structure. 

Les talents d’un serrurier se trouve dans son savoir-faire et dans son habileté, bien évidemment. Néanmoins, certains professionnels montrent un intérêt tout particulier pour l’histoire de l’art et l’architecture, décidant par la suite de se spécialiser dans la ferronnerie d’art. Les ouvrages sont alors uniques, faisant appel à la sensibilité du serrurier- métallier qui œuvre aux côtés d’un décorateur ou d’un architecte. 

Dans son métier, le serrurier – métallier est en charge de l’ouvrage, à partir de la prise de mesures jusqu’au produit final. Il est amené à se rendre chez le particulier pour monter son ouvrage et en assure l’entretien. Le serrurier – métallier est donc fortement impliqué dans son activité de bout en bout, qu’il s’agisse de la conception, de la réalisation et du montage de l’ouvrage final. 

 

Comment devenir serrurier dépanneur ? 

L’une des spécialisations possibles pour un serrurier – métallier est de devenir serrurier dépanneur. Un métier lié au maniement des clés, des gonds et de la sécurité des ouvertures. Un serrurier dépanneur est amené à réparer et à installer des portes, des portes blindées, des systèmes sécurisés comme des coffres-forts, mais également des portails ou des grilles. Pour prétendre au métier de serrurier dépanneur, il est impératif d’obtenir le CAP serrurier-métallier ou un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques

 

Est-il possible de devenir serrurier sans diplôme ? 

À partir du moment où une réglementation existe en France pour devenir serrurier, il est impératif d’obtenir l’un des diplômes de serrurier reconnus par l’État. En outre, si votre ambition est de devenir serrurier dépanneur, il vous faudra vous former auprès d’organismes proposant des formations adéquates.

 

Comment devenir serrurier à son compte ? 

Si vous êtes entrepreneur dans l’âme, que vous voulez monter votre propre entreprise de serrurerie, il vous faudra : 

 Obtenir un diplôme permettant de valider votre qualification professionnelle 

 Attester du suivi du Stage de Préparation à l’Installation (SPI) organisé par la Chambre des Métiers, pour l’exercice d’un métier artisanal 

 

Quelles sont les formalités de création d’entreprises pour devenir serrurier ?  

Puisque vous lancez votre propre entreprise de serrurerie, il vous faudra vous immatriculer au centre de formalités des entreprises (CFE) de la chambre des métiers (CM). Si vous souhaitez embaucher du personnel et créer une société de serrurerie, vous devrez : 

Mettre en place les statuts qui constituent votre société 

 Enregistrer ses statuts au service des impôts des entreprises 

 Déposer un avis de constitution de la société dans un Journal d’Annonces Légales (JAL) 

 

Comment l’activité de serrurier est-elle réglementée ?  

Comme de nombreuses autres professions, l’activité de serrurier est soumise à une réglementation qui comprend notamment : 

→ L’obligation d’afficher les tarifs proposés aux clients 

 L’obtention d’une assurance adéquate liée au métier de serrurier 

 L’obligation de livrer au client une note mettant en avant la décharge pour les pièces, appareils et autres accessoires remplacés que le client n’a pas voulu conserver 

 Le respect de normes relatives à la gestion des déchets et au désamiantage 

 

Devenir Maître artisan : qu’est-ce que cela signifie ? 

C’est au bout de deux ans d’exercice professionnel que le titre de Maître artisan peut être obtenu de la part de la Chambre des Métiers, par un serrurier. En outre, ce titre est une garantie du sérieux du professionnel et permet de faire valoir son travail et son savoir-faire. 

 

Combien gagne un serrurier ? 

Un serrurier salarié perçoit une rémunération d’environ 1400 € bruts par mois. Cette rémunération varie si le serrurier devient chef d’entreprise ; elle est donc fonction de son chiffre d’affaires. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *